Une dynamique d’échanges directs et durables

Nom de la collectivité : Ville de Castelmaurou

Statut de la collectivité : Commune

Thématique : participer

La Ville de Castelmaurou compte 3650 habitants
Elle est membre de la Communauté de communes des Côteaux de Bellevue,
Son Agenda 21 a été lancé en 2009, avec l’adhésion au Réseau des villes et territoires durables de Midi-Pyrénées.
Etat (2011) : mise en œuvre
Appui : une Chargée de mission diagnostic et concertation
Recrutement pérenne fin 2011 d’une animatrice Agenda 21

A l’occasion de l’élaboration de l’Agenda 21 de cette commune de 16 ,77 Km² située à 12 km de Toulouse, et dont les espaces naturels et agricoles occupent encore 70% de la superficie, les élus ont choisi d’engager, avec peu de moyens, une concertation sans précédent local avec la population.

Mobiliser dans la durée
Dans le cadre d’une communication très transparente, les élus ont opté pour une concertation permettant l’expression de propositions très concrètes. Sans attendre la formalisation de l’Agenda 21, plutôt considéré en l’occurrence comme un guide pour l’action, la municipalité a engagé, dès qu’elle en a eu l’occasion, des actions en réponse aux besoins et propositions exprimées.

privilégier les échanges sans intermédiaire et faciliter l’expression de propositions opérationnelles

Un diagnostic détaillé et pédagogique
Mené en interne avec les données accessibles, ce diagnostic technique donne des informations utiles à l’appréciation des citoyens : cartographie occupation du sol, risques majeurs, zones naturelles et Znieff, circuits et prix de l’eau, production de déchets, sociologie du territoire, équipements publics et privés, budget de la commune, nombre d’agents et affectation, services proposés, postes communaux consommateurs d’énergie, éco-actions déjà engagées…

Un questionnaire préalable
Après la présentation de la démarche en réunion publique et appel à participation, 1500 questionnaires (également accessible sur le site de la mairie) ont été distribués. Une permanence pour répondre à toute question sur la démarche a été proposée.
Il visait à recueillir :
• la perception globale et spontanée du territoire, (questions ouvertes),
• l’appréciation (sans complaisance « d’insignifiant » à « très développé ») du territoire au regard de 50 champs d’actions relevant des objectifs du développement durable, et la hiérarchisation des objectifs jugés prioritaires,
• les CSP et modes de vie (habitat, déplacements…),
• la sensibilité au développement durable.

56 questionnaires ont été retournés (concernant 109 adultes, actifs et retraités, avec surreprésentation des cadres, et 48 enfants), dont les réponses ont donné lieu à des échanges préalables (en famille ou entre proches).
Les réponses ont fait l’objet d’une analyse présentée en réunion publique avec le diagnostic technique. Une permanence pour répondre aux questions a été organisée.

Des ateliers de concertation
46 participants (27 citoyens volontaires, 6 personnes ressources en développement durable, 4 élus, et 9 agents) ont enrichi de leurs réactions le diagnostic technique et les retours sur le questionnaire, dans 4 ateliers thématiques (Environnement, Energie/développement et dynamique du territoire/liens internes et externes/relations commune-habitants). Un binôme de citoyens assurait le compte rendu, relevant les points de consensus et de désaccord de la douzaine de participants.
A noter qu’au titre de la solidarité et des liens, les participants ont exprimé le besoin de connaitre les sources de fragilités sociales sur le territoire de la commune, et suggéré, au titre de l’ouverture locale, l’organisation d’un jumelage actif de la Ville avec une commune étrangère comme possible source d’échanges humains, d’ouverture aux autres cultures et de manifestations conviviales.

Le diagnostic, la liste des participants et le compte rendu de chaque atelier sous forme synthétique « d’arbres à idées », accessibles sur le site, ont fait l’objet d’une présentation en réunion publique.

Deux nouvelles séries d’ateliers et une plénière ont permis de proposer 60 pistes de travail (objectifs ou actions très précises), cohérentes avec le diagnostic : 20 projets faisant consensus, et estimés réalisables par la municipalité compte tenu de ses moyens et compétences (la commune relève d’une Communauté de communes) ont été retenus pour le premier programme d’actions de l’Agenda 21.

Une nouvelle réunion s’est tenue début 2011 pour présenter l’état de mise en œuvre, et la poursuite de l’Agenda 21, ainsi qu’une étude sur la biodiversité locale (identifiée comme mal connue par les participants au diagnostic).

A l’occasion de la journée écocitoyenne, organisée en octobre, une présentation publique de la démarche, de l’état d’avancement des actions, et de la nouvelle chargée de mission Agenda 21 a permis au Maire de souligner l’investissement des participants volontaires et de renouveler l’intérêt de la population à l’occasion de la prochaine constitution d’un Comité de Suivi et d’Evaluation.

Chiffres clé :
3 réunions publiques, (50 à 60 participants en moyenne)
14 réunions de concertation, une quarantaine de participants par réunion
• Valorisation des ressources humaines internes et territoriales (diagnostic et élaboration) ;
• Animation par le Maire tout au long du processus.
• Des actions précises, issues des échanges avec la population, engagées sans attendre la finalisation de l’Agenda 21 : site pilote d’éclairage économe, aménagements demandés, facilitant la mobilité et la sécurité, ou à l’intention des enfants…
• Un taux de retours au questionnaire décevant.
• Bien qu’intéressantes, des propositions venant de personnes ressources « extérieures » au territoire, jugées moins prioritaires que les leurs par les Castelmaurousien(ne)s.

Un diagnostic technique précis, permettant l’expression de propositions opérationnelles ;
Organisation d’une permanence pour répondre aux questions ;
Pilotage et engagement actif du Maire ;
Engagement d’une dynamique d’échanges durable entre élus et population et Comité de Suivi et d’Evaluation à venir.

Le projet territorial de développement durable de la commune de Castelmaurou a été reconnu "Agenda 21 local France" par le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement au titre de la Stratégie nationale de développement durable, dans le cadre de la sixième session de reconnaissance des "projets territoriaux de développement durable et agendas 21 locaux".
Cette reconnaissance, prononcée pour trois ans, souligne la qualité du projet porté et animé par le territoire, et veut encourager à poursuivre la démarche dans une dynamique d’amélioration continue.

Mairie de Castelmaurou
Route d’Albi - 31180 Castelmaurou
Site internet : http://www.mairie-castelmaurou.fr/

Mission Agenda 21 :
Bénédicte Cabrol, directrice générale des services

Aurore Bonneville, chargée de mission Agenda 21