Un office du commerce, de l’artisanat et de services locaux responsables

Nom de la collectivité : Ville de Colomiers

Statut de la collectivité : Commune

Thématique : éco-consommation et leviers publics

Terre d’accueil de l’industrie aéronautique d’après guerre, Colomiers, a fait l’objet dès les années 60 (3000 hab) d’un ambitieux plan d’urbanisme et de zones d’aménagement concerté, privilégiant l’offre de logements et de services sociaux. Avec plus de 32 000 habitants, elle est devenue, en première couronne de l’aire toulousaine, la seconde ville de la Haute-Garonne.
Colomiers dispose d’une superficie de 2083 ha, dont 47 % sont consacrés à l’habitat (30% de logements sociaux), 29 % dédiés aux zones d’activités (1400 entreprises), 24 % réservés aux espaces naturels et de loisirs.
La qualité de son offre diversifiée de services au public a fait l’objet d’une reconnaissance nationale en 2007. Elle accueille en outre de nombreux services publics décentralisés de l’ouest toulousain.

Soucieux de renouveler le développement de la ville dans une perspective de développement durable, les élus, ont souhaité structurer et enrichir leurs initiatives (PADD et PLU, Politique de la Ville..) dans le cadre d’un Agenda 21,faisant l’objet d’une évaluation participative.
Au titre de la consommation et production responsables, de la facilité de l’accès aux commerces et services et des déplacements induits, le diagnostic de territoire a identifié que la croissance des zones d’activités industrielles n’entrainait pas pour autant un développement de commerces et services de proximité sur l’ensemble du territoire communal.
Le quartier du plein centre, du « vieux » village, un marché de plein vent, et une zone commerciale dominée par des enseignes régionales et d’équipement de la maison constituent des zones attractives mais concentrées. Aussi, la municipalité a-t-elle décidé d’organiser une nouvelle dynamique.

Organiser avec les acteurs territoriaux une dynamique d’offre de commerces et services responsable et mobilisatrice.

Création d’un office du commerce, de l’artisanat et ses services locaux Conscients du besoin de dynamisation de l’offre de proximité, les élus ont souhaité renforcer leur partenariat avec les acteurs locaux sur la base de préoccupations partagées :
-  Pérennité et développement de l’offre,
-  Intégration des préoccupations environnementales (déplacements, livraisons, déchets, bilan carbone des produits),
-  Développement des circuits courts de commercialisation et de diverses formes de commerce équitable.

Initialement ciblée dans un 1er temps sur le développement d’un commerce responsable, cette initiative a été élargie à la demande des acteurs concernés à l’artisanat et aux services locaux.
-  Réunion des partenaires identifiés : Les Consulaires (Commerce et métiers), représentants des commerçants, artisans, professions libérales et consommateurs, Pole Emploi de Colomiers, MCEF, Mission Locale Haute Garonne Antenne Ouest, Grand Toulouse et validation des objectifs proposés par la Ville (2009),
-  Lancement d’un courrier présentant la démarche aux partenaires institutionnels et professionnels et information des commerçants par le bulletin municipal (2010),
-  Suite à un appel d’offre en 2010, une étude sera confiée à un bureau d études spécialisée qui portera sur le diagnostic de :
- L’Etat du Commerce, de l’Artisanat et des Services,
- La pertinence d’un éventuel périmètre de sauvegarde du commerce,
- L’ajustement éventuel des missions de l’Office définies par la Ville, en concertation avec les parties prenantes,
- L’identification de son mode opératoire.
Dépenses prévisionnelles : 70 000 €.

Gains Collectifs :
-  Cohésion et optimisation des démarches et moyens publics-privés
-  Dynamisation des circuits économiques de proximité, limitant les déplacements des Columérins
-  Démarches tendant à maitriser les coûts publiques de la dépollution (déchets, pollution eau…)
-  Accueil positif de la part des professionnels et des chambres consulaires.
-  Renforcement de la cohésion socio-économique,
-  Levier public d’un partenariat public-privé pour une production, commercialisation et consommation de proximité durables et responsables
-  Indicateurs d’adhésion et de représentativité (acteurs et activités).