Un Agenda 21 d’initiative et de mise en oeuvre citoyenne

Nom de la collectivité : Ville de Saint-Geniès-Bellevue

Statut de la collectivité : commune

Thématique : participer

Saint-Geniès-Bellevue compte 2200 habitants (2011). Son agenda 21 a été adopté en 2009. Etat 2011 : mise en œuvre avec animation citoyenne.
A 10 km de Toulouse, citoyens et élus de ce village de 2188 habitants (376 ha) co-construisent le développement durable, dans le cadre d’initiatives et de responsabilités constructives et partagées.
Situé sur les coteaux de l’agglomération, entouré de vallées boisées et d’une forêt de 90ha, St Geniès Bellevue offre une des vues les plus enviée sur la plaine toulousaine et les Pyrénées. Cet ancien village rural, dont la liaison avec Toulouse n’a été définitivement ouverte qu’à la fin du XVIIIe siècle, est doté d’un patrimoine historique, architectural et paysager de qualité.
Désormais essentiellement pavillonnaire et résidentiel, St Geniès Bellevue n’en a pas moins conservé une tradition de bien vivre dense et diversifié : 30 associations, un cinéma d’art et d’essai, des équipements scolaires (maternelle, primaire), culturels et sportifs, des sentiers pédestres très fréquentés, de nombreuses animations…
St Geniès n’échappe pas à la pression démographique et foncière de l’agglomération (augmentation de 20% de la population en 10 ans). Elle a justifié l’adoption d’un PADD et d’un PLU visant à limiter l’accueil de nouvelles populations à la capacité des équipements publics, dans le cadre d’une urbanisation intégrée aux espaces naturels existants, et ne rompant pas la cohésion sociale du village.
Dans cette dynamique, 3 familles ont proposé de lancer et d’animer une démarche d’Agenda 21. Dans la continuité de ses interventions (tri sélectif avec recup’verres enterrés, mise en place de composteurs individuels, interdiction de panneaux publicitaires, éclairage public économe en énergie, station d’épuration avec traitement des boues par roseaux,..), la municipalité a accepté de s’associer à cette initiative, unique à ce jour.
Les Saint Geniessois se sont rapidement appropriés la démarche des initiateurs, en complète coopération avec les élus. Fruit de ce travail collectif, l’Agenda 21 de Saint Geniès Bellevue a été adopté par la Municipalité en 2009.
Une commission extra-municipale participe au suivi de sa mise en œuvre.

Réussir l’appropriation collective des objectifs du développement durable
La particularité de cette Agenda 21 réside sans aucun doute dans la pleine participation de la population à son élaboration et à sa mise en oeuvre. L’intelligence collective mobilisée dans les échanges constructifs entre population et élus donne ici tout son sens à la « participation », élément déterminant du succès des démarches de développement durable.
Loin de considérer la Municipalité seule responsable du développement durable du territoire, la population, après s’être engagée dans l’élaboration de son Agenda 21, participe pleinement à sa mise en œuvre, son évaluation et à son enrichissement.

Partager les éco-responsabilités du « bien vivre durablement à St Geniès Bellevue »

Phase d’élaboration de l’Agenda 21 :
Constitués en groupe d’animation et de réflexion, auxquels les élus ont participé, les citoyens ont pris en charge :
• Une réflexion sur la déclinaison du cadre de référence « agenda 21 » du ministère aux spécificités de la commune,
• La conduite d’un diagnostic chiffré (mobilisation et analyse des données),
• L’animation des groupes de réflexion (35 personnes, une réunion par mois pendant plus d’un an),
• L’association du Conseil Municipal des Jeunes,
• La présentation des enjeux et la recherche de stratégies collectives en débats publics,
• La proposition d’actions,
• L’Estimation à priori de la contribution de chaque action à la poursuite des finalités du DD et à répondre aux enjeux du territoire (graphiques de représentation),
• La rédaction du document final, document de référence de l’agenda 21 adopté par la Municipalité.

Pour faciliter sa durable appropriation par le plus grand nombre, le groupe a également animé une sensibilisation constante pendant l’élaboration de l’Agenda 21, et dans le cadre de sa mise en œuvre par l’organisation :
• d’enquêtes (déplacements domicile-travail, en complément des données DDE et de Tisseo, enquête de faisabilité d’un PEDIBUS..),
• d’une ligne Pedibus,
• d’exposition sur les déchets à la médiathèque, et ateliers avec l’école
• de visites (Nouvelle station d’épuration…)
• de salons, en veillant à leur impact sur l’environnement (vaisselle non jetable, prévention des déchets…) :
-  d’un Salon eco-habitat : présentation de technologies économes en ressources, conférences, ateliers enfants...
-  d’un Salon de l’alimentation : saine, bio, conférences : impacts des achats sur les émissions de gaz à effet de serre, déchets alimentaires, labels,… ateliers enfants
-  d’un Salon de l’eco-mobilité
• d’un relevé des obstacles concrets à la circulation douce (vélo/pietons), transmis à la municipalité.
• de 10 conférences débats, puis constatant en dépit de leur fréquentation, le peu de renouvellement du public, présentation de films, supports plus attractifs à l’organisation de débats, (en coopération avec le cinéma associatif), et organisation des « cafés du savoir » sur le territoire intercommunal
• d’une AMAP (circuits courts producteurs de proximité-consommateurs)

Un engagement constant, pour une mise en œuvre dynamique et partagée

Cette active participation se poursuit dans la mise en œuvre de l’Agenda 21. Une commission extra municipale a été créée par la Commune. Elle suit la mise en œuvre des engagements pris par la municipalité dans le cadre de ses compétences et négociations avec les partenaires institutionnels :
• La facilitation des déplacements doux : limitation de la vitesse, développement et sécurisation des pistes cyclables, y compris dans les liaisons intercommunales, et des sentiers pédestres ; construction d’un trottoir le long de la départementale (financement Conseil Général)
• La Construction écologiquement et socialement responsable : Le PLU ouvre des terrains à la construction. Ne disposant pas de maitrise foncière, la municipalité a toutefois engagé des discussions avec le promoteur privé, prenant appui sur le diagnostic du territoire, pour :
-  Intégrer des logements sociaux (3e tranche de la programmation d’une commune de moins de 3000 habitants ne relevant pas des obligations de logements sociaux), et des logements adaptés aux séniors
-  maximiser les espaces verts, minimiser les surfaces goudronnées, intégrer des cheminements piétonniers et cyclables, intégrer des dispositifs de récupération d’eau…
-  l’ouverture à la construction d’une épicerie (300 M2) pour répondre aux besoins de proximité et limiter les déplacements
-  l’acquisition d’une Maison rénovée dans une perspective d’amélioration énergétique et environnementale, dédiée aux associations (nombreuses mais un essoufflement y a été constaté), et intégrant un point accueil pour les 12-17 ans qui faisait défaut, et dont les modalités font l’objet d’une concertation avec le Conseil Municipal des Jeunes.
-  en restauration scolaire : négociations collective, associant élèves, parents, professeurs, avec le traiteur pour l’intégration de 20% de produits bio et de saison, éviter le gaspillage…
-  installation de panneaux solaires photovoltaïques sur le gymnase/groupe scolaire avec programme de sensibilisation pédagogique (compétence intercommunale), - renouvellement de la campagne de mise à disposition de composteurs, étude de récupération des eaux de pluie sur les bâtiments municipaux,…

Une animation et un enrichissement citoyens permanents
L’animation de l’Agenda 21, sa co-évaluation permanente, et son enrichissement demeurent citoyen et coopératif, en participant :
• aux discussions avec les interlocuteurs privés (promoteur, traiteur…).
• à la sensibilisation des agents municipaux (à la démarche Agenda 21, à l’identification des atouts, faiblesses des services au regard des objectifs…, recherche d’intervenants et d’exemples de bonnes pratiques : eco-responsabilité des achats, gestion éco-responsable, zéro phyto...)
• à la recherche d’indicateurs (dépenses énergétiques, émissions de gaz à effet de serre, économies d’eau, gestion des déchets…), d’exemples de fiscalité incitative (eau, déchets..), de pratiques exemplaires : espaces verts, location de gobelets réutilisables, de solutions à la chaleur du cinéma en été
• à la rédaction du cahier des charges technique du diagnostic performances énergétiques des bâtiments, au comité de pilotage de l’étude.
• à l’organisation d’évènementiels avec les enfants et le corps enseignants (concours de courts métrages, présentés au cinéma)

L’actualité de l’Agenda 21 est accessible depuis un site dédié, animé par le groupe citoyen, auquel renvoie le site de la Mairie. Y sont diffusés (et diffusables) la présentation de soirées et de diaporamas informatifs, le suivi de la mise en œuvre, des éco-conseils très concrets, des écoproduits pouvant faire l’objet de groupement d’achats, une offres de prêts et d’échange, l’actualité du développement durable... Un forum y est ouvert.
Toutes les informations utiles à l’appréciation de la collectivité lui sont proposées : exemple de bonnes pratiques (achats responsables, zéro phyto, exemples de fiscalité incitative pour l’eau, déchets…) et recherche de personnes ressources ; recherche d’éco-solutions techniques (à la chaleur du cinéma en été…), d’indicateurs accessibles et compréhensibles par le plus grand nombre…

Les animations d’initiative citoyenne se poursuivent : organisation d’évènementiels avec les enfants et le corps enseignants (concours de courts métrages, présentés au cinéma), soirée « zéro déchets verts », soirée « chauffage au bois » (comparatif technico-économique, performances énergétiques et environnementales…), ateliers saisonniers de plantations (tous les 2 mois), randonnées découverte de la flore locale, bourse d’échanges, etc.

Chiffres clés : 35 citoyens dans les groupes de réflexion mensuelle pendant l’élaboration de l’Agenda 21, participation citoyenne continue et élargie pendant la mise en œuvre. De nombreux débats publics et conférences.

Coût de l’Agenda 21 : temps passé bénévoles et municipalité
-  Mise en œuvre : prêts de salle, divers petits achats (pour les éco-salons, ponchos pour le pédibus…)
-  Coûts des travaux (voirie et aménagements, rénovation...)

Gains collectifs
-  Valorisation de toutes les ressources humaines locales, projet collectif mobilisateur et créatif,
-  Commune recherche de solutions et de mise en œuvre au moindre coût public,
-  Maintien et création d’emplois (agriculteurs maraichers de proximité, épicerie...),
-  Appropriation et optimisation de l’existant : cinéma, médiathèque, sentiers de randonnées...

L’investissement durable et l’énergie d’un "noyau dur" de citoyens motivés, soucieux de partager leurs compétences et informations et de faciliter l’appropriation.
L’acceptation, le respect et le soutien de la municipalité (adoption et mise en œuvre de l’agenda 21 citoyen, création d’une commission extra-municipale, prêts de salles, participation aux frais, facilitations…).

Projet collectif mobilisateur et créatif : le village est particulièrement vivant.
L’association de citoyens, devenue intercommunale, réunit désormais 60 familles adhérentes et participe à une dynamique territoriale élargie.
20 familles ont participé à la première commande d’achats groupés de productions locales
Achat de 3 broyeurs pour une location de 10€ par semaine pour valoriser chez soi les déchets verts, Lancement d’un label Zéro déchets verts en cours de discussion avec l’Ademe et le Pays.
Lancement de 2 nouvelles actions avec la Collectivité.
L’expérience et le site coteaux21 s’étend au territoire intercommunal et au Pays (Pays Tolosan) :
• Population et collectivité écoresponsables,
• Diminution des émissions de gaz à effet de serre : pedibus, plan de déplacements doux,
• Valorisation des milieux naturels,
• Partage de l’écoresponsabilité entre élus et population,
• Promotion des consommations et productions responsables.
• Solidarités territoriales (AMAP…), cohésion sociale et épanouissement,
• Élaboration, mise en œuvre et évaluation très participative.