| Participer, Commune

La participation active d’agents volontaires

Nom de la collectivité : Ville de Cahors

Statut de la collectivité : Commune

Thématique : Participer

Cahors compte 20100 habitants ; Son agenda 21 a été lancé fin 2009
Etat 2011 : finalisation
Soutien : 1 responsable du service Agenda21/Réseau Villes

La ville de Cahors est membres de la communauté d’agglomération du Grand Cahors. Après la sensibilisation des services au développement durable, et avant même le lancement de l’élaboration de l’Agenda 21 du Grand Cahors (au périmètre élargi de 13 à 30 communes en 2010) un groupe d’agents volontaires ont proposé aux élus de mettre en œuvre des actions pouvant relever de l’initiative de la collectivité.

Ouvrir la participation aux initiatives des agents
La municipalité a choisi d’encourager la créativité des agents, quels qu’ils soient et quelle que soit leur motivation (centres d’intérêt et/ou compétences particulières, pas nécessairement exprimées dans leur affectation professionnelle), en les invitant à travailler sous l’égide de leur propre « Comité de Développement Durable », créé en janvier 2008, et élargi en 2010 aux agents du Grand Cahors.

Dans un cadre souple et autonome, favoriser la conception et la mise en œuvre d’actions démonstratives du développement durable
Après validation d’un projet argumenté (présentation aux élus et Commission Développement Durable), l’agent, (ou groupe d’agents) initiateur associe à la réflexion ses collègues concernés, ainsi que des personnes ressources extérieures pour identifier les meilleures modalités de mises en œuvre des actions proposées, issues de leur observation et/ou de leur expertise professionnelle.

Des actions démonstratives
Les propositions portent sur la mise en œuvre d’opérations très concrètes visant à faciliter l’appropriation des objectifs par les publics concernés. Différentes actions ont donc été lancées :
• Nettoyage du Mont Saint-Cyr avec 11 agents bénévoles et diverses animations (histoire du site, faune, flore) en partenariat avec des associations. 580 kgs de déchets ont ainsi été ramassés,
• une opération anti-tags auprès des jeunes,
Une sensibilisation au coût de détaguage (18€/M2), a été organisée dans les établissements scolaires (Tout un collège, 4 classes de 5e d’un autre, 1 classe de première,...) : des distribution de flyers, des rencontres avec des graffeurs professionnels et des évènements ont été organisés (100 jeunes à la Nuit des Musées en juin 2009), et un mur d’expression libre proposé (réalisation d’une fresque par 30 graffeurs bénévoles). Un projet de création d’un Graff Park et d’une école de graffiti est en cours.
• un véhicule municipal « dopé » à l’eau
Un agent des services financiers, passionné d’automobile, a proposé, après étude approfondie du sujet, d’installer un procédé de « dopage à l’eau » sur un véhicule diesel de 1998 du parc municipal. Avec les ateliers et services techniques de la Ville et un ingénieur formateur, ce véhicule a été équipé avec succès en 2008, enregistrant une économie moyenne de carburant de 25 %, réduction de la pollution de 70 %. Il est encore utilisé quotidiennement pour les trajets professionnels des agents.
• Le Pôle jeunesse a été équipé de dix ordinateurs recyclés grâce au système d’exploitation libre et gratuit Linux distribution Ubuntu. Le développement et l’utilisation des systèmes et logiciels libres sont basés sur la coopération et la solidarité des utilisateurs du monde entier, et sont exploitables sur tous les ordinateurs, même les plus anciens. Leur mise à disposition participe ainsi à la démonstration de leur intérêt, tant du point de vue économique, de la solidarité, que de leur impact écologique.
• une sensibilisation à l’utilisation des défibrillateurs.
Conçue en étroite association avec les professionnels de secours, fédérés pour la première fois autour de cette action, la sensibilisation à l’usage de défibrillateurs a permis d’informer 583 personnes. Depuis juin 2010, c’est dans le cadre de la journée mondiale du secourisme, que les agents sensibilisent et forment la population. Le groupe a obtenu 31.000 € d’aides financières auprès de divers partenaires pour l’acquisition des défibrillateurs.

La prise en charge d’actions de sensibilisation interne, et d’amélioration continue

Un groupe d’agents a conduit des opérations de sensibilisation, et proposent des améliorations :
• Mise en place du tri (2 poubelles : déchets recyclables/autres déchets), sensibilisation aux économies d’énergie et pose de signalétique dans tous les services,
• Sensibilisation du tri auprès des commerçants pour un meilleur tri de leurs déchets (collecte des cartons, respect des horaires de ramassage...),
• Sensibilisation de la population par la Brigade Verte sur les déjections canines,
• Sensibilisation des enfants au gaspillage alimentaire dans une cantine depuis 2007, par un agent de la restauration en collaboration avec ses collègues et les instituteurs. (Pesage déchets par catégorie, analyse sur plusieurs mois…),
• la proposition de tests de produits éco labellisés par un groupe de volontaires du service d’entretien des affaires scolaires, et diffusion progressive de ces produits dans les écoles,
• Réalisation d’un suivi de la consommation des fluides dans 2 bâtiments scolaires avec le public concerné.

Chiffres Clés :
40 agents participants (cumulés)
60 réunions
Investissement personnel des agents
Des propositions d’actions démonstratives et génératrices d’économies de fonds publics

Gains collectifs :
• Des agents motivés, autonomes après validation des projets par les élus, des groupes variés qui se réunissent en fonction des besoins, le temps de mener une opération à son terme. • Une sensibilisation aux défibrillateurs étendue aux communes du Grand Cahors
• Très peu de gaspillage alimentaire dans la cantine concernée, une charte en cours d’élaboration par le conseil municipal enfants pour diffusion auprès d’autres établissements scolaires,
• Présentation de la voiture « dopée à l’eau » à la journée « industrie de la mobilité responsable » le 23 juin 2011 à Nogaro, une quarantaine de sollicitations diverses concernant ce véhicule,
• 15000 € d’économies par la mise à disposition d’ordinateurs recyclés dotés de logiciels libres,
• Une approche transversale, associant divers services, avec laquelle tous les agents ne sont pas forcément à l’aise,
• Une participation active d’agents écocitoyens au service de la collectivité,
• L’association des personnes ressources à la conception des actions, et la participation du public concerné à leur mise en œuvre,
• Des actions très ciblées sur la problématique déchets.

Plan de situation de la ville de Cahors (842 ko)